Signes que vous êtes amoureux mais qu’il ne s’agit pas du véritable amour

L’amour peut être une émotion très instable, il n’en fait qu’à son idée. Parfois, quand il s’agit d’aimer, nous apprenons du plus tragique des déchirements comment faire face à ce désespoir en nous.
Cependant, une fois que vous réaliserez que l’amour est quelque chose qui ne peut pas être contenu, vous vous rendrez compte qu’il s’agit de l’une des plus belles choses que le monde a à offrir. Beaucoup de gens oublient que l’amour est souvent la réponse à une majorité de leurs problèmes.

Nous avons souvent des doutes à propose de l’amour : pour certains il n’est pas éternel, pour d’autres si, certains pensent qu’il n’existe qu’une seule âme sœur, d’autres parviennent à vivre plusieurs histoires d’amour à la suite en aimant chacun des partenaires de la même façon.

Cependant, voici comment vous pouvez reconnaître si vous êtes réellement amoureux de la personne avec qui vous êtes. Si ces choses décrivent votre relation, alors vous pourriez ne pas être amoureux.

Vous aimez la façon dont ils vous font sentir

Ce n’est pas parce que cette personne peut vous faire sentir bien que c’est une bonne raison pour en tomber amoureux. Oui, nous aimons tous ces émotions chaleureuses d’une première rencontre, mais réalisez que ces sentiments peuvent seulement être les vôtres. Il est important de vous amuser pendant que vous avez ces émotions, mais sachez qu’ils ne signifient pas tomber amoureux de quelqu’un. Rappelez-vous simplement qu’ils sont heureux d’être avec vous; placez votre amitié devant tout le reste.
Espérons que cela vous aura donné un aperçu du monde de l’amour et de la définition d’être amoureux de quelqu’un. Il y a quelques petites choses ici et là où il peut se révéler difficile de gérer une relation, mais tant que vous continuerez à aller de l’avant, alors vous agirez de la bonne manière.

Vous êtes avec cette personne car vous avez peur d’être seul

Si vous êtes avec cette personne tout simplement parce que vous voulez combler le désir de ne pas être seul, alors ce n’est pas un véritable amour. Vous êtes avec cette personne parce que vous ne pouvez pas supporter d’être seul avec vous-même pendant plus de deux secondes, donc vous avez besoin de quelqu’un d’autre pour refléter ou traverser indirectement les choses que vous avez toujours voulues. Vous devriez regarder au plus profond de vous-même pour comprendre pourquoi vous êtes si codépendant. Vous devez aussi réaliser qu’être une personne indépendante de votre partenaire est nécessaire dans n’importe quelle relation.

Vous désirez les mêmes choses

Désirez-vous les mêmes choses dans la vie? Même si avoir des espoirs et des rêves partagés est bon pour une relation, cela ne signifie pas que la relation va effectivement fonctionner assez longtemps pour que vous puissiez atteindre ces objectifs ensemble. Il est important de penser à ce que vous avez tous les deux dans le moment présent au lieu de ce qui pourrait arriver à l’avenir. Vous aurez beaucoup plus les pieds sur terre si vous vivez votre vie au jour le jour avec eux. Si votre histoire dure plus longtemps que prévu, alors tant mieux pour vous! Toutefois, ne le prenez pas personnellement si elle finit par ne pas fonctionner.

Conclusion

Il est important de différencier le bon du mauvais dans le sentiment amoureux

L’amour puise dans le dynamisme actif du sentiment la force et l’élan qui me tourne vers la personne qu’on aime, qui nous pousse à me donner à elle. Mais cette source, cette mise en mouvement, qui fait toute la force de l’attraction amoureuse, se tarirait assez vite si elle n’était pas relayée et assumée dans une volonté et un choix d’aimer l’autre qui arrache le sentiment amoureux à ses fluctuations permanentes, du fait qu’il risque toujours de rester focalisé sur lui-même. Si le véritable amour implique un décentrement de soi, c’est parce que dire « Je t’aime » à une personne, ce n’est pas juste faire état d’un « sentiment amoureux » que l’on ressent pour celle-ci, mais c’est aimer l’autre pour celui qu’il est (et non pour moi) et c’est désormais trouver en lui son véritable centre de gravité.

Or ce n’est nullement le cas, semble-t-il, dans l’exaltation romantique du sentiment amoureux : ce qui est ici aimé, effectivement, c’est moins la personne vers laquelle je suis inclinée que l’amour lui-même, ce qui est le comble du narcissisme ou du nombrilisme, car ce qu’on aime donc, ce n’est pas réellement l’autre, mais c’est l’amour par lequel on se « sent exister ». C’est surtout l’état « euphorique » que l’autre fait sur nous, un autre que l’on jette aussitôt dès lors qu’il a cessé de produire cet « état hypnotique », d’après la logique propre à la société de consommation.

D’où l’ambivalence profonde du sentiment amoureux : sentir veut dire être touché par l’autre (c’est l’aspect positif du sentiment), mais il peut s’accompagner également d’un retour sur soi, d’une forme de narcissisme lorsque le « ressentir » (au sens où l’on dit que l’on ressent quelque chose pour quelqu’un) devient la mesure de la vérité de l’amour. Ce qui caractérise au contraire l’amour, c’est précisément l’absence d’un tel retour sur soi : ce que je ressens n’est plus ce à l’aune de quoi je mesure mon amour, car la vérité de l’amour, c’est de ne pas prendre son propre ressenti intérieur comme la mesure de cet amour, ce qui correspond assez bien au décentrement de soi qui caractérise l’amour vrai, tandis que celui qui mesure son amour au fait de « ressentir » (ou de ne pas ressentir) quelque chose pour quelqu’un reste prisonnier de lui-même, et incapable d’aimer en actes et en vérité.

About the Author

admin
administrator

Pas de commentaires

Comments are closed.